AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 beaucoup, beaucoup d'absurdités.

Aller en bas 
AuteurMessage
Pandora A. Moorehead

avatar


ma bavarde poignet
thé favori : framboise & vanille.
alliés & ennemis :

MessageSujet: beaucoup, beaucoup d'absurdités.   Jeu 12 Avr - 18:26


mais enfin, ce n'est qu'un lapin avec une veste

oh ! et une montre !


Des cris, toujours des cris, on pourrait penser que c'est la Reine Rouge qui crie comme ça, mais non, ce n'est que la tante de Pandora. Elle crie tout le temps, elle devient rouge, et Panda ne s'étonnerait même pas de la voir gonfler et exploser. Elle aime passer sa colère sur sa nièce blonde, parce qu'elle n'en fait qu'à sa tête, on l'a vu venir au lycée avec des cheveux roses, un piercing dans le nez, on l'a vu fumer des cigarettes devant le bâtiment, embrasser un élève et oublier un cours. Alors la tante crie, encore et encore. Blabla, blabla, blabla. Pandora ne l'écoute pas ! Et elle continue. Blabla, laforêt, blabla. « Le Lapin Blanc ! » s'exclame alors Pandora en se redressant sur sa chaise sous le regard de dragon de sa tante. Quelle tête en l'air elle fait cette Pandora ! Elle en oublie même ses rendez-vous importants maintenant ! Alors elle s'enfuie en courant, sans se retourner, parce que sa tante commence à la prendre en chasse. Bon dieu, elle ne la laissera jamais ? Elle lui court après jusqu'à la forêt, mais Pandora sait que c'est son repère à elle et aux autres enfants, que les adultes se retrouvent vite perdus là-dedans. Et Panda saute par-dessus un buisson, la lisière, le barrière entre le Village et le Wonderland. Et lorsque ses pieds touchent le sol, Alice se retourne et rit au nez de l'adulte, avant de partir encore plus loin, de s'en aller comme si ses pieds avaient des ailes. C'est l'heure du thé, pardis ! Enfin, ce n'est pas l'heure de thé convenable, normalement on prend le thé à vingt-deux heures ici, l'heure habituelle, mais c'est l'heure du thé du Lapin Blanc et de Alice ! C'est leur rendez-vous à eux, juste tout les deux ! La jolie blonde passe devant le Domaine Bleu, continue de courir, et s'arrête en voyant Cheschire en grande discussion avec les Fleurs. « Qu'est ce que tu fais ? » demande Alice en s'approchant, curieuse comme pas deux. Les Fleurs rient entre elles et le Chat se tourne vers Alice, affichant l'un de ses immenses sourires. Elle est jalouse. Elles rient encore, et la blonde lève un peu le nez en l'air avant de hausser les épaules. « N'importe quoi, moi aussi j'ai un rendez-vous, je vous signale. »
Alice s'éloigne en sautillant, la tête haute et s'en prêter attention à ce que disent les Fleurs. Ce sont elles les jalousent ! Alice n'a pas besoin d'être jalouse lorsqu'elle a le Lapin Blanc, ou mieux encore si c'est la Reine Rouge. Mais elle est en retard, et le Lapin Blanc est très à cheval sur l'heure ! Ou peut-être est-ce la Reine ? … Qu'est ce que ça serait bien d'avoir un cheval maintenant ! Alice arrive finalement aux tables à thés, et il y en a pour tout les goûts ! Alors la blonde s'approche d'une des tables, en casse un petit bout et le goûte... hm framboise, sa préférée ! « C'est ici que je m'assoies. » déclare-t-elle à l'ensemble des tasses présentes, et s'assoit sur un fauteuil a trois pieds, elle attrape un bonbon vert pétant et le met dans sa bouche, mais bien vite elle le recrache. « Mince, je me fais toujours avoir. » Et elle regarde le bonbon sauteur qui continue sa course folle sur le sol, puis jusqu'au chemin, et même qu'il manque de crever un œil au Lapin Blanc vu comment il saute haut ! Oh Alice, fait voir un peu attention... Elle relève ses yeux verts sur le Lapin, alors qu'un grand sourire innocent se peins sur ses lèvres, se peins de rouge, rouge comme la Reine, rouge comme le cœur, rouge comme les joues d'Alice lorsqu'elle pense trop longtemps à sa Reine.

_________________

PANDORA AILEEN MOOREHEAD Ҩ « And so a secret kiss, brings madness with the bliss and I will think of this. When I'm dead in my grave, set me adrift and I'm lost over there. And I must be insane to go skating on your name and by tracing it twice, I fell through the ice of Alice.©️ CJ.Pomme' ☆ »


Dernière édition par Pandora A. Moorehead le Jeu 26 Avr - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ven Victory
Admin
avatar


ma bavarde poignet
thé favori : blanc et léger, non sucré merci
alliés & ennemis :

MessageSujet: Re: beaucoup, beaucoup d'absurdités.   Sam 14 Avr - 22:54


/!\ À RELIRE /!\

Il tape du pieds, rythme insoutenable pour les autres personnes présentes dans la pièce. Un bureau froid où l'odeur des mauvaises nouvelles vous collent à la peau à peine arrivée. Alors Ven il s'en fou, que le bruit agace tout le monde, que sa mère soupir pour la cinquième fois. Son père lui il fixe la pendule, sûrement une partie de golf qui s'impatiente toute seule sur le green. Naif, trop gentil, ce bon vieux patriarche qui ne commande rien de plus que l'orientation de ses pieds dans ses pantoufles, n'a pas même encore remarqué que ses clubs avaient disparus. Que voulez-vous, la reine avait encore brisé deux flamant rose après une partie agité avec Cheshire et le charpentier. Qu'elle idée d'ailleurs, jouer avec eux équivaut à un débat entre lui et le chapelier sur le temps. Ça fini en purée de papillon-brioche, tout cramés couleur sourde-oreille. En plus de ça, ce n'est pas beau le sourde-oreille. Qui aurait envie de virer de cette couleur-là ? “ Ven, ne joue pas la sourde-oreille, répond à Nathan ! ” Éclat de rire, loin de toute insolence, l'enfant blond est hilare. les adultes s'agacent un peu plus, qu'a-t-il donc à rire ainsi, on dirait qu'il a perdu la raison. Justement ce dit ven, devinant leur pensées avec une habitude amer, des raisons je n'en ai aucune. Alors qu'elle importance si j'en perd une ? Puis-je, d'ailleurs, en perdre une ? Il ira en toucher deux mots à la chenille tiens. Mais avant ça il se reprend, retrouve un visage doux et vide qu'on lui connait bien mieux. Un visage qui rassure les adultes, ses grandes personnes le couvant de regards compréhensif. Il retient une grimace avant de répondre sagement que non, son traitement ne le fatigue pas trop. “ D'ailleurs, maman, je peux aller me promener, j'devais voir une amie... ” Le génitrice jète un regard au médecin qui acquiéce, paternel. Vomitif, aux yeux de l'adolescent. Cette manie détestable qu'a sa mère de toujours en référer à son médecin, il ne la supporte vraiment plus. Un temps ça l'avait rassuré, ce hochement de tête confiant, enveloppant ses angoisses dans de la ouate bien confortable. Désormais il n'y voit qu'un mensonge peint en rose. Et ça aussi, ça lui file la nausée. “ File alors, on s'occupe de ton ordonnance et du prochain rendez-vous. ” Son père qui prend la parole, peut-être un peu plus conciliant que sa femme. Ven ne se fait pas prier, et sans oublier de saluer tour le monde, il sort du cabinet. Puis ses pieds se mettent à percuter le bitume avec plus d'instance. Il court maintenant, à en perdre haleine, vers la forêt, vers cette endroit où il se sent tellement autre. Un visage danse en mesure sous ses paupières, un corps tatoué secoué d'éclats de rire. Le charpentier... Mais il n'a pas le temps de s'en occuper, il doit d'abord rejoindre Alice. Heureusement pour lui, lorsqu'enfin il atteint les tables à thé, la blonde n'est pas encore arrivée. Il a encore paniqué pour rien, mais que voulez-vous, il est comme ça, le petit lapin blanc. Alors il s'installer sur une des tables à thé et fredonne une berceuse à une théière très nerveuse en attendant. Ensuite à nouveau, des bruits de pas qui martèlent le sol. Alice arrive et s'installer face à lui. Il évite un bonbon farceur avant de sourire joyeuse à la jeune fille. “ La théière semble nerveuse, peut-être à t'elle avalait trop de sucre ? Il parait que ces temps-ci ils sont aussi gros que les colères de la reine... ” Tout en parlant il verse du thé dans deux tasses à peu près propre, mais ne trouvant pas de cuillère il se saisie d'un mumraths qui traine pour se servir de sa patte. Il tend l'animal à sa vis-a-vis en reprennant la parole. “ Toi non plus tu n'as pas participé à la chasse aux mumraths de cette après-midi, Alice ? Il en traînent toujours plein après ce genre de festivités. Il est trop dure de tous les attraper en temps en heure. ” C'est alors que ses propres paroles lui font piquer un fard. En parlant de cette après-midi, il se souvient de son "altercation" avec le charpentier. Bon dieu, comment va-t-il osé lui parler après ça ? Il n'osera pas et voilà. Pas besoin d'en faire pipi des montres-folles, n'est ce pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crosstheline.bbactif.com
Pandora A. Moorehead

avatar


ma bavarde poignet
thé favori : framboise & vanille.
alliés & ennemis :

MessageSujet: Re: beaucoup, beaucoup d'absurdités.   Jeu 26 Avr - 11:17

Alice a un sourire pour le Lapin Blanc alors que celui-ci semble s'occuper comme il peut, il fredonne une berceuse, et Alice la connaît aussi. Elle parle de crocodiles qui mangent des nuages et finit par tomber malade. Elle n'est pas très joyeuse, c'est peut-être pour ça que la théière continue à être nerveuse ? Ou peut-être se trompe-t-elle de berceuse ? Dans ce cas, la théière à encore plus de chance d'être nerveuse. Alice ne dit rien, de peur de se tromper et de passer pour une sotte devant le Lapin Blanc. Mais c'est lui qui parle d'abord, qui rassure un peu la demoiselle, parce que le Lapin s'inquiète pour la théière, et il a bien raison, lors d'un thé, on parle de théières, évidemment. « La théière semble nerveuse, peut-être à t'elle avalait trop de sucre ? Il parait que ces temps-ci ils sont aussi gros que les colères de la reine... » La jolie blonde fronce alors ses sourcils tout en prenant la tasse de thé que vient de lui servir le Lapin et finit par prendre un air sérieux, comme si ce qu'elle allait dire était le remède miracle à tout, et puis elle y pensait très fort, elle était persuadé que ce qu'elle allait dire était la meilleure chose du monde. Parce que, vous savez, les colères de la Reine, elle sait y faire. « Dans ce cas là, il suffit de l'arroser de thé, il fondra comme de la barbe à papa dans la bouche. » Alice s'interrompt un peu avant de secouer sa main devant elle. « Enfin, je ne veux pas faire de préférence, la barbe à maman et la barbe à oncle sont aussi très fondantes. » Sur ces paroles, Alice reprend le mumrath et commence à remuer son thé, l'air un peu perdu, contemplant les cheveux blonds du Lapin. Depuis quand un lapin ça a des cheveux ? Pandora fronce un peu ses sourcils alors, il y a quelque chose de louche dans cette histoire... mais le mumrath entre ses doigts commence à se débattre, il en a marre d'avoir la patte toute mouillée. « Oh, pardon... » murmure Alice à l'adresse de la petite créature qui s'enfuit déjà entre les théières sifflantes et les tasses ébrechées.
« Toi non plus tu n'as pas participé à la chasse aux mumraths de cette après-midi, Alice ? Il en traînent toujours plein après ce genre de festivités. Il est trop dure de tous les attraper en temps en heure » La demoiselle reporte alors son attention sur le Lapin et hausse un peu les épaules à sa question avant de hocher la tête, comme pour confirmer ses dires. C'est vrai qu'après la chasse aux mumraths, on en voit un peu partout, et faut bien faire attention à ne pas leur marcher dessus... le bruit qu'ils font lorsqu'on leur marche dessus, mon dieu, c'est infernale. La jolie blonde sourit alors en se rappelant qu'elle n'a pas participé à la chasse cette après-midi, organisée par le Lièvre de Mars et le Chapelier, parce qu'elle était en compagnie de la Reine. Stella qui se cache derrière son air royale, qui joue à la reine et qui oublie qui elle est vraiment, qui ne veut plus jamais voir Pandora, ou qui ne peut plus... Puisque maintenant elle ne voit plus qu'Alice. Et la Reine n'a jamais vraiment aimé Alice. « Je suis triste d'avoir loupé cette chasse, j'espère qu'il n'y en a une bientôt, le Chapelier me l'a promis. » Et lorsqu'on promet à Alice, il faut respecter ce qu'on dit ! Sinon elle se braque et décide de ne plus jouer, et c'est nul de perdre une Alice au milieu du jeu. « J'étais retenue par la Reine, et tu sais que je tiens à ma tête, alors je ne préfère pas l'embêter... J'ai jouer au croquet toute l'après-midi, elle a évidemment gagner. » On ne gagne jamais face à la Reine, encore moins lorsqu'il s'agit de votre Reine de cœur. Alice, Pandora aussi, est toujours prête à la laisser gagner, du moment que ça la ravit et qu'elle sourit... C'est peut-être pour ça qu'elle lui a laissé ses cheveux, ou qu'elle les a teint en rose un moment. Non, le rouge ça ne serait pas aller à Alice. Mais il n'y a que le blond qui lui va, d'ailleurs elle est bien comme ça. « Et toi, joli Lapin, où étais-tu cette après midi ? »

_________________

PANDORA AILEEN MOOREHEAD Ҩ « And so a secret kiss, brings madness with the bliss and I will think of this. When I'm dead in my grave, set me adrift and I'm lost over there. And I must be insane to go skating on your name and by tracing it twice, I fell through the ice of Alice.©️ CJ.Pomme' ☆ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: beaucoup, beaucoup d'absurdités.   

Revenir en haut Aller en bas
 
beaucoup, beaucoup d'absurdités.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1 an, et BEAUCOUP, BEAUCOUP de km
» Petit Coin à Aspe et beaucoup beaucoup de bréme , carpe ect...
» Beaucoup moins rapide et connu [le WAW du Coyote]
» nouvelle ici mais beaucoup de pseudos reconnus ...
» J'aime beaucoup cette femme ! (joke)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CROSS THE LINE :: AU FOND DU TERRIER :: le domaine blanc :: Les tables à thé-
Sauter vers: